Paris
18°
ciel dégagé
humidité: 68%
vent: 3m/s NNO
MAX 18 • MIN 17
Weather from OpenWeatherMap

Nouvelle tendance : le crowdfunding pour financer l’immobilier !

Nouvelle tendance : le crowdfunding pour financer l’immobilier !

Depuis un an, la sphère crowdfunding a vu naître de nouveaux types de projets.

Le crowdfunding se diversifie pour financer l’immobilier.

Rappelons que le crowdfunding ou financement participatif permet à un porteur de projet de procéder à une levée de fonds en faisant appel au grand public via une plateforme internet.

Le crowdfunding pour financer l’immobilier, la nouvelle tendance dans l’hexagone.

Avec le relèvement du plafond de collecte (en France) à 1 million d’euros, ce mode de financement des PME permet désormais, d’investir dans des PME du secteur immobilier.

Loin d’être uniquement français, ce mode de financement connait un réel succès dans le monde. Pour l’exemple, un futur gratte-ciel de New-York, la tour 3 World Trade Center, propose aux Internautes de participer en tant qu’investisseurs au financement d’une partie de sa construction via une plateforme de crowdfunding.

Plus prêt de nous des acteurs comme Anaxago, Wiseed ou Canberra offre de belles perspectives d’investissement.

Qu’entend-on par projet immobilier ?

Pour Caroline Courvoisier de canberra-immo.fr, le «crowdfunding immobilier» ou «crowdbuilding» permet de financer des projets entrepreneuriaux de construction/réhabilitation-vente.

Les Internautes peuvent investir directement dans des projets immobiliers portés par des PME locales. Ils contribuent ainsi, à la création de logements et d’emplois non délocalisables. Chaque projet fait, en effet, travailler une vingtaine de corps de métiers différents. De plus, de nombreuses PME régionales sont investies. Pour citer, les cabinets d’architecture, d’ingénierie, les entreprises de bâtiments, les agences immobilières et toutes les fonctions supports (juridique, comptable, communication etc).

Le crowdfunding immobilier est donc devenu une vraie source de financement pour les opérateurs immobiliers à rayonnement régional. Qu’ils soient acteurs de la promotion immobilière, de la rénovation d’immeubles anciens, ou de l’aménagement de certains édifices. Pour financer leurs opérations, ceux-ci avaient déjà l’habitude de procéder à des « tours de table » auprès d’un cercle restreint d‘investisseurs. Le crowdfunding ou financement participatif leur permet d’ouvrir ce type d’investissement aux grand public. En contrepartie, les investisseurs particuliers bénéficient de rentabilités de l’ordre de 7% à 12% par an pour des durées d’investissement de 12 à 24 mois.

S’il convient de rappeler que ces investissements sont risqués, le particulier est invité à se rapprocher des plateformes telles que canberra-immo.fr qui ont fait l’objet d’une habilitation préalable par l’AMF et sont immatriculées «Conseillers en investissements participatifs » auprès de l’Orias.

En effet, seules ces plateformes sont autorisées à proposer des titres financiers de projets immobiliers et doivent fournir un minimum d’informations sur l’opération et les risques qu’elle comporte.

La chasse est ouverte, petits épargnants ou investisseurs avertis, la pierre, seule valeur solide reconnue à ce jour est accessible à chacun, alors OUI pour le crowdfunding immobilier.

2 comments on “Nouvelle tendance : le crowdfunding pour financer l’immobilier !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bienvenue dans le monde du financement participatif.

Newsletter