Paris
26°
ciel dégagé
humidité: 37%
vent: 2m/s SO
MAX 23 • MIN 22
Weather from OpenWeatherMap

Le business de Saint-Valentin.

Le business de la Saint-Valentin

Le business de la Saint-Valentin s’est dégradé ces dernières années.

Les intentions d’achats ont chuté de moitié dans la majorité du globe. Pourtant, en 2009, plus de 60% des adultes avait marqué le coup pour la Saint-Valentin.

POURQUOI, MOINS D’AMOUR ? MOINS D’ARGENT ?

Non, une étude sur la consommation des foyers réalisée aux Etats Unis nous éclaire. Pour comparer, les dépenses pour les vacances montent en flèche et devraient atteindre plus de 20 milliards de dollars cette année.  L’Amour ou la Plage !

Des chiffres du business de la Saint-Valentin.

Selon la dernière enquête de NRF et de Prosper Insights & Analytics, un peu plus de la moitié des moins de 55 ans prévoient de célébrer cette année. Plusieurs facteurs peuvent influencer l’intérêt des consommateurs pour la commémoration de cette journée. Un sondage éclair mené en 2017 par NRF a révélé que les principales raisons pour lesquelles les clients ont cessé de célébrer la Saint-Valentin c’est à cause de la sur-commercialisation.

Est-ce le déclin de l’Amour ?

Chez nos voisins les belges, une personne en couple sur cinq achète un cadeau pour la Saint-Valentin. Le prix moyen dépensé, environ 60 euros (l’année dernière). Et on considère que ce sont surtout les hommes qui achètent des cadeaux à leur amoureuse ou amoureux.

Selon d’autres sources, 70 MILLIONS D’EUROS DE C.A RÉALISÉ PAR LES COMMERÇANTS EN 2018.

Pourtant, pas un seul abris-bus, pas une seule plage de pub à la télé, ne sont épargnés par les publicités vantant les déclarations d’amour de la Saint-Valentin.

Parfums, bouquets de fleurs, chocolats, lingerie sexy, resto sympa, d’accord on peut le faire !

Le crowdfunding et la Saint-Valentin.

Le business de la Saint-Valentin

En parlant business, quand vous pensez à la Saint-Valentin, vous n’imaginez probablement pas ‘crowdfunding’ (financement participatif). Et pourtant, le crowdfunding augmente vos options en matière de romance.

Quoi de plus romantique que de partager quelques bulles avec des personnes que vous admirez !

Sur l’autre continent, aux USA, les américains ont un goût prononcé pour le champagne (cher et trop sec). Vous pouvez, par la puissance du financement participatif, offrir une gamme de vins mousseux de Bourgogne directement sur la plateforme Le Grand Courtage.

La Saint-Valentin en France.

En France, les hommes achètent des cadeaux de moins en moins chers depuis quelques années, mais deux fois plus que les femmes. Toutefois les dépensés de ces messieurs ont augmenté de 20 %, tandis que celles des femmes ont diminué de 5%.

Trente cinq pour cent des clients visitent les grands magasins contre 32% pour les magasins à prix réduits. Les achats en ligne ont attiré plus de consommateurs, avec 38% de précommandes. 18% vont encore dans les magasins spécialisés et 16% vont chez le fleuriste. Aucun chiffre divulgué chez les bijoutiers, et pourtant…

En outre la moitié de la population en couple ne célèbre pas la Saint-Valentin le 14 février.

Le business de la Saint-Valentin

Tandis que plus de consommateurs disent ne pas célébrer la St Valentin, officiellement, beaucoup marqueront encore l’événement d’une manière ou d’une autre.

En fait, un quart des personnes qui ne fêtent pas cette anniversaire,  avouent avoir l’intention de se faire plaisir avec quelque chose de spécial, d’organiser un rendez-vous avec d’autres amis célibataires ou même d’acheter un cadeau «Anti Saint-Valentin».

Sans oublier les narcissiques, qui vont s’offrir a eux même un très beau cadeau (pourquoi pas un miroir ?).

Ces types d’activités sont encore plus populaires parmi les jeunes consommateurs, les mêmes groupes d’âge qui semblent conduire à un déclin des célébrations de la Saint-Valentin.

Plus du tiers des moins de 35 ans qui déclarent ne pas «célébrer» envisagent encore de se faire plaisir ou de passer du temps avec d’autres amis célibataires.

La petite histoire de la Saint-Valentin.

L’origine de cette fête reste un peu floue. La plupart des historiens pensent que le choix de cette date est associé aux Lupercales romaines, fêtes annuelles célébrées en l’honneur de Lupercus, dieu protecteur des troupeaux et des bergers, le 15 février.

C’était l’occasion de chanter et danser pour attirer la grâce du divin, on organisait une sorte de loterie d’amour. Plus précisément, il s’agissait de tirer au hasard le nom de filles et de garçons dans le but de former des couples qui sortiraient ensemble tout le reste de l’année.

C’EST UN PEU PAREIL QUE LES EMISSIONS DE TÉLÉ-RÉALITÉ.

Il a fallu attendre l’an 496, pour que le pape décide d’abolir les Lupercales et d’honorer la mémoire de Valentin, en le déclarant patron des amoureux. Ce qu’il fit le 14 février.

Enfin, à notre avis, c’est plutôt les dieux de l’argent qui ont inventé ce stratège, comme Halloween ou le père Noel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bienvenue dans le monde du financement participatif.

Newsletter