Paris
23°
ciel dégagé
humidité: 49%
MAX 28 • MIN 26
Weather from OpenWeatherMap

Scandale chez kickstarter pour fraude au crowdfunding

Scandale chez kickstarter pour fraude au crowdfunding

Fraude au crowdfunding chez Kickstarter!

La Fédéral Trade Commission  a pris des mesures juridiques exemplaires, contre les tactiques trompeuses d’un créateur de projet. Véritable scandale a éclatée chez kickstarter pour fraude au crowdfunding. S’est la première affaire impliquant le crowdfunding (financement participatif),

Erick Chevalier, pris la main dans le sac pour une fraude au crowdfunding, a levé des fonds auprès des consommateurs pour produire un jeu de société  intitulé: « The Doom That Came To Atlantic City », à travers une campagne Kickstarter. Jusque là, rien d’anormal me direz-vous, sauf que la quasi intégralité des fonds ont été utilisés pour ses dépenses personnelles !

Épinglé pour cette fraude éhontée au crowdfunding chez Kickstarter!

Erick Chevalier utilisait les fonds récoltés sur la plateforme de crowdfunding Kickstarter pour financer des projets personnels.

Fraude au crowdfunding chez KickstarterLa FTC a donc condamné Erik Chevalier et l’a contraint de rembourser 111 793 dollars (99 600 euros) et lui a formellement interdit de créer de nouveaux projets de crowdfunding. Cependant, la fraude ne s’arrête pas là puisque Chevalier qui aurait dépensé toute  la somme réclamée ne peut pas rembourser et que  le jugement se trouve suspendu.

Le Financement participatif permet à des individus et des sociétés de financer un projet ou de créer une entreprise en levant des fonds versés par de nombreuses personnes souvent par l’intermédiaire de plateformes de crowdfunding. Selon les accusations de la FTC, Erik Chevalier, connu également comme le dirigeant de la société de jeux The Forking Path Co, a soudoyé de l’argent aux consommateurs pour produire le jeu de société « The Doom That Came To Atlantic City » qui avait été créé par deux artistes renommés dans le monde des jeux de société.

Intervention de Jessica Rich, directrice du Bureau de la protection des consommateurs de la FTC.

Beaucoup de consommateurs bénéficient de la possibilité de prendre part à l’élaboration d’un produit ou d’un service à travers le crowdfunding. Ils savent, généralement, qu’il y a un certain risque quand on aide une personne à entreprendre quelque chose de nouveau. Mais les consommateurs devraient être en mesure d’avoir la certitude que leur argent sera dépensé pour la mise en place du projet qu’ils ont contribué à financer.

Cette affaire qui a fait scandale fait partie des travaux en cours de la FTC, destinés à protéger les consommateurs qui utilisent des nouveaux moyens technologique financiers, également connus sous l’appellation Fin-Tech.

Scandale les contributeurs outrés de la fraude au crowdfunding.

Pour l’histoire, selon la plainte déposée par la FTC, le projet de Erick Chevalier devait être représenté sur Kickstarter, avec conditions de soulever 35.000 $. En contrepartie, les participants devaient obtenir certaines récompenses, comme une copie du jeu ou des figurines du jeu spécialement conçues pour eux.

Fraude au crowdfunding chez Kickstarter

Or, sa campagne s’est avérée être un réel succès et il a recueilli plus de 122.000 $, de la part de 1246 contributeurs, dont la plupart ont envoyé plus de 75 $ dans l’espoir d’obtenir les figurines très prisées.

Chevalier a effectué un certain nombre de mises à jour expliquant à ses crowdfunders que le projet était en train de progresser. Mais après 14 mois, il annonçait l’annulation du projet et le remboursement de l’argent de ses bailleurs de fonds.

Malheureusement, aucune de ces promesses n’a été tenues car l’argent avait servi à payer un loyer, des voyages, du matériel personnel et des licences concernant un projet différent.

Et c’est ainsi que s’est dévoilée l’immense fraude sur l’affaire The Doom That Came To Atlantic City.

Pour conclure, restons vigilants!

D’innombrable projets sont présentés sur les plateformes de crowdfunding, quelques soit leurs réputations, mais restons quand-même positif, des milliers de projets ont déjà aboutis sans fraude ou problème…

https://crowdfundingmagasine.com/inscription-a-la-newsletter/

2 comments on “Scandale chez kickstarter pour fraude au crowdfunding”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bienvenue dans le monde du financement participatif.

Newsletter