Paris
15°
couvert
humidité: 77%
vent: 5m/s O
MAX 14 • MIN 14
Weather from OpenWeatherMap

Panser les blessures de Notre-Dame par le crowdfunding

Les flammes qui ont ravagé Notre-Dame de Paris dans la nuit du 15 au 16 avril nous ont bouleversés. Malgré cela, il faudra reconstruire la bâtisse et panser les blessures de Notre-Dame au moyen du crowdfunding.

Lors de ce drame, l’ensemble de la presse nationale et internationale a été sidéré par l’ampleur de ce désastre patrimonial. Les dégâts matériels sont considérables même si l’incendie a pu être maîtrisé seulement quelques heures après.

Panser les blessures de Notre-Dame avec le crowdfunding.

Le Crowdfunding pour panser les blessures de Notre-Dame

Pour le moment personne ne peut chiffrer le coût des réparations, le montant sera vraisemblablement pharaonique.

De plus, cette cathédrale était en rénovation, et la facture s’élevait déjà à plus de 150 millions d’euros.

Lors d’une interview, juste après l’incendie, Gabriel Plus, porte-parole des pompiers de Paris annonça :

L’ensemble de la toiture est sinistrée, l’ensemble de la charpente est détruite, une partie de la voûte s’est effondrée et la flèche n’existe plus.

Très vite, un élan de solidarité est venu de toutes parts pour la reconstruction de l’édifice.

Panser les blessures de Notre-Dame par le crowdfunding est surement une très bonne option.

En premier lieu les appels aux dons lancés notamment via des plateformes de financement participatif, les cagnottes et les donations de personnalités.

Scoop de dernière minute! Notre-Dame de Paris n’était pas assurée.

La Fédération française de l’assurance vient d’affirmer que l’Etat était « son propre assureur pour les établissements religieux dont il est propriétaire ». Or, Notre-Dame de Paris, comme toutes « les cathédrales construites avant 1905, sont la propriété de l’Etat.

Frédéric Durot, directeur du département dommages du courtier en assurances Siaci Saint Honoré  explique :

Etre son propre assureur signifie, dans la terminologie des assureurs, que l’on n’est pas assuré.

L’essentiel de la charge de la restauration de Notre-Dame, évaluée à grands traits par certains assureurs à plus d’un milliard d’euros, reviendra donc à l’Etat, donc a nous, contribuables.

Les avantages fiscaux pour les donateurs.

75 % de réduction fiscale pour les dons des particuliers!

Le Premier ministre a annoncé un avantage fiscal majoré pour les particuliers. Les donateurs bénéficieront de 75 % de réduction fiscale pour les dons jusqu’à 1.000 euros et 66 % au-delà. Le régime normal pour les dons des particuliers est de 66 %, dans la limite de 20 % du revenu imposable.

Pour les entreprises, le dispositif classique sera utilisé. A ce sujet le chef du gouvernement précise:

Les entreprises bénéficieront des réductions d’impôts, dite de mécénat, dans les conditions actuelles.

Pour celles-ci, cette réduction d’impôt s’élève à 60 % du montant du don, avec un plafond de 0,5 % du chiffre d’affaires. En cas de dépassement de ce seuil, elles peuvent échelonner cet avantage fiscal sur cinq ans.

Les grandes fortunes aideront à la reconstruction.

Par ailleurs  plus de 600 millions d’euros ont été annoncés par des milliardaires et des entreprises françaises pour la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris.

L’Oréal, la famille Bettencourt Meyers (qui pèse à ce jour quelques 53 milliards de dollars) et la Fondation Bettencourt Schueller ont déjà promis un don de 200 millions d’euros.

Ensuite à la famille du milliardaire Bernard Arnault (92,6 milliards USD) et LVMH ont annoncé un don de 200 millions d’euros.

Dans un communiqué, la famille Arnault a déclaré:

La famille Arnault et le groupe LVMH souhaitent manifester leur solidarité en cette période de tragédie nationale. Ils se mobilisent pour aider à la reconstruction de cette cathédrale extraordinaire, symbole de la France, de son patrimoine et de l’unité française.

Le Crowdfunding pour panser les blessures de Notre-Dame.D’autre part, LMVH, propriétaire de Louis Vuitton, a également proposé à l’État français de faire appel à ses spécialistes de la création, de l’architecture et des finances» pour contribuer aux efforts de collecte de fonds et de reconstruction.

Pour info, M. Pinault est président du groupe de luxe international Kering, propriétaire de marques telles que Gucci et Yves Saint Laurent. Il est également président de la société de portefeuille française Groupe Artemis, propriétaire de la maison de vente Christie’s.

Quand à elle, la société Total fera également un don de 100 millions d’euros pour la reconstruction, a annoncé le directeur général Patrick Pouyanne.

De l’autre coté de l’Atlantic, le PDG d’Apple, Tim Cook, s’est également engagé à faire un don pour aider à la reconstruction de la cathédrale, en écrivant:

Nous sommes navrés pour les Français et pour le monde entier pour qui Notre-Dame est un symbole d’espoir. Soulagé que tout le monde soit en sécurité. Apple contribuera aux efforts de reconstruction pour aider à restaurer le précieux patrimoine de Notre-Dame pour les générations futures.

Dans le même temps, la Fondation du patrimoine, une organisation privée française qui œuvre pour la protection du patrimoine français, a annoncé qu’elle lancerait un appel international.

Par ailleurs, la French Heritage Society, basée aux États-Unis, a annoncé la création d’un fonds de restauration, alors que plusieurs appels ont déjà été lancés sur des sites de financement participatif tels que Go Fund ou  Meet Just Giving.

Une autre initiative, lancée sur le site Web Leetchi par des amis, Charles Gosse et Laurent Segnis, a collecté plus de 10 000 Euros, en moins de sept heures

En tant que citoyens, nous devons tous utiliser les petits moyens que nous avons pour nous unir, a déclaré M. Segnis au Monde, confirmant que tout l’argent recueilli sur leur plateforme irait directement au recteur de Notre-Dame.

Pour conclure, Dartagnans, un site Web dédié à la préservation du patrimoine culturel et artistique, lance près de 24 500 £ de cadeaux de la part de 610 utilisateurs de 35 pays différents..

Stéphane Bern, envoyé présidentiel chargé du patrimoine culturel, a déclaré à France Info que près de 880 millions d’euros (environ 995 millions de dollars) avaient été levés mercredi, a rapporté l’AP.

Il est évident que la mobilisation est générale et aussi internationale, mais cela ne fait que commencer.

Finalement, on estime que les travaux devraient durer environ 10 ans.

IMPORTANT: La Fondation Notre-Dame lance le 16 avril un effort international de collecte de dons.

Elle recommande la prudence face aux multiples levées de fonds privées françaises ou étrangères dont l’accroissement a coïncidé avec l’événement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bienvenue dans le monde du financement participatif.

Newsletter