Paris
17°
ciel dégagé
humidité: 67%
vent: 2m/s NO
MAX 22 • MIN 19
Weather from OpenWeatherMap

LES FEMMES LES PLUS PUISSANTES AU MONDE 2018

Forbes vient de publier le classement des 100 femmes les plus puissantes au monde.

La liste encense et célèbre les icônes des innovatrices et des instigatrices qui exploitent leurs voix pour changer les structures de pouvoir et créer un impact durable. 

Que se soit dans la politique, le business, la technologie, le divertissement ou la philanthropie, ces femmes contrôlent un pouvoir considérable.

Au total, Forbes a calculé que les femmes figurant sur la liste de cette année contrôlaient ou influençaient près de 2 000 milliards de dollars de revenus et supervisaient 5 millions d’employées.

Le palmarès couvre plus de six générations de femmes influentes.

Taylor Swift, 28 ans, est la plus jeune lauréate de se classement et la reine Elizabeth II, la plus âgée à 92 ans. Il faut souligner que la chancelière allemande Angela Merkel conserve la première place pour la huitième année consécutive. 

LE PODIUM DES FEMMES LES PLUS PUISSANTES AU MONDE 2018.

Nous allons citer que les cinq premières femmes de ce classement, vous pourrez continuer la visite directement sur Forbes.com

Angela Merkel – 64 ans – Allemagne

Merkel est devenue la première femme chancelière allemande en 2005 et accomplit son quatrième mandat.

En novembre, Merkel a démissionné de son poste de chef de l’Union Chrétienne Démocrate (CDU) et a annoncé qu’elle ne se représenterait pas pour un nouveau mandat de Chancelier en 2021.

Merkel reste de fait le leader de l’Europe, dirigeant la plus grande économie de la région après avoir guidé l’Allemagne pendant la crise financière et le retour à la croissance.

Son leadership est marqué par sa réserve d’acier, qui va marquer l’opposition à Donald Trump en autorisant plus d’un million de réfugiés syriens en Allemagne.

Actuellement, elle dirige un gouvernement de coalition impopulaire auprès des électeurs, confrontée aux tempêtes persistantes provoquées par le Brexit et au sentiment croissant d’anti-immigrés en Europe.

Theresa May – 62 ans – Royaume-Uni

May est devenue Premier ministre en juillet 2016. Juste à la suite de la démission de David Cameron après la décision du référendum britannique de quitter l’UE.

Au cours des deux dernières années, May a négocié la sortie de UE, confrontée à la résistance des factions pro et anti-européennes de l’opposition et de son propre parti.

Les dirigeants européens ont approuvé son plan en novembre 2018, ouvrant la porte au premier grand État membre en 45 ans d’histoire du bloc.

Équilibrer les objectifs de la Grande-Bretagne consistant à conclure des accords de libre-échange en dehors de l’UE et des problèmes de frontières terrestres avec l’Irlande pourrait annuler des années de travail pour créer la paix.

Christine Lagarde – 62 ans – France

Lagarde,_Christine_

Lagarde dirige le FMI depuis 2011, fournissant une supervision et des conseils financiers à ses 189 pays membres, dont la Chine, la Russie et le Royaume-Uni.

Sous son mandat, le FMI a surmonté la crise de la dette de la zone euro, géré les risques des marchés émergents et la menace d’une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine.

Lagarde a demandé aux banques centrales d’adopter la monnaie numérique comme une option légitime pour fournir de la monnaie dans l’économie numérique.

Mary Barra 56 ans USA

PDG de Général Motors:

Elle a investi des milliards de dollars dans des véhicules électriques, des voitures autonomes et un service de covoiturage appelé Maven pour assurer l’avenir du fabricant.

En novembre, dans le cadre d’un plan de restructuration visant à rendre la société plus agile et rentable, elle a annoncé le licenciement de 14 000 employés nord-américains.

Tandis que la nouvelle envoyait une onde de choc dans le Midwest et mettait en colère le président Trump, la réduction des coûts a entraîné une hausse de 5% du prix des actions.

Général Motors s’est classé au premier rang du Rapport mondial sur l’égalité entre hommes et femmes de 2018. C’était l’une des deux seules entreprises mondiales à ne pas avoir d’écart de rémunération entre hommes et femmes.

Abigail Johnson 56 ans USA

Chef de la direction, Fidelity Investments Abigail a été élue la personne la plus riche de tous les états en 2018

Johnson est devenue PDG de Fidelity Investments, le géant des fonds communs de placement privé que son grand-père a fondé, en 2014. Elle a été nommée Présidente du conseil en 2016.

Johnson n’a pas peur de faire bouger les choses chez cette entreprise de 72 ans, abandonnant ses fonds mutuels juridiques perdants pour se concentrer sur de nouvelles solutions.

Cette année, Fidelity a lancé des fonds indiciels «zéro frais» adaptés au millénaire et une plate-forme de Crypto-monnaie rendant les actifs numériques accessibles aux investisseurs.

Johnson donne une priorité stratégique aux femmes, anticipant un transfert d’actifs de 22 000 milliards de dollars sur ce segment financièrement puissant.

Elle détient environ 24,5% du capital de la société, qui dispose de près de 2,5 billions de dollars d’actifs sous gestion.

FEMMES LES PLUS PUISSANTES AU MONDE

Les femmes ont toujours eut de l’influence sur le monde, pour ne pas citer, Cléopâtre, Marie Curie, ou bien Boudicca, leader spirituel des britanniques au 1er siècle.

L’empreinte ou plutôt la griffe de leurs œuvres, restera a jamais comme une victoire sur notre ère!

One comment on “LES FEMMES LES PLUS PUISSANTES AU MONDE 2018”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bienvenue dans le monde du financement participatif.

Newsletter