Comportement des femmes et des hommes face aux investissements financiers.

Lorsqu’il s’agit des finances, le comportement des femmes et des hommes diverge dans leurs investissements.

Que les males soient plus agressifs que les femmes n’est pas une nouvelle. Mais l’argent n’a jamais été l’apanage des hommes. De sorte que, la façon dont cela se traduit par leurs styles d’investissement, peut déterminer le succès de chacun.

Le secteur financier mondial n’attire pas assez le public féminin.

D’après le rapport de Davos 2020, les femmes détiennent quand même, 40% de la richesse mondiale. Cependant, les femmes essaient rarement d’augmenter leur épargne, ce qui conduit à un «déficit d’investissement». En effet, le secteur financier mondial perd 700 milliards de dollars par an en n’attirant pas assez le public féminin.

Contrairement aux hommes, qui constituent la majorité des utilisateurs de produits d’investissement.

Le comportement des femmes aux antipodes des hommes face aux investissements.

Deux études récemment publiées ont examiné le comportement des femmes et des hommes en matière d’investissement et comment cela peut affecter leurs portefeuilles. La FINRA Investor Education Foundation, en liaison avec l’Université George Washington, a découvert à quel point les femmes sont à la traîne par rapport à leurs homologues masculins. Les lacunes, en matière de connaissances et de confiance sur les sujets d’investissement, freinent la gente féminine. Tandis qu’une enquête Money Crashers a révélé que les hommes ont définitivement plus confiance, mais ce n’est pas toujours une bonne chose.

Degrés de connaissances en investissement, entre les femmes et les hommes.

Dans un quiz de 10 questions, mesurant les connaissances en investissement, l’étude FINRA / GWU relève une situation étonnante.

Seulement 8% des femmes contre 21% des hommes ont obtenu 80% ou plus de réponses correctes – indiquant un niveau élevé de connaissances en matière d’investissement. Et 40% des femmes contre 26% des hommes ont répondu correctement à seulement 30% ou moins de questions – indiquant un faible niveau de connaissances en matière d’investissement.
D’autres résultats de l’étude ont révélé que 57% des hommes contre 44% des femmes étaient convaincus que les marchés financiers offraient de bonnes opportunités à long terme. En fait, 71% des hommes se sont évalués comme ayant un niveau élevé de connaissances en matière d’investissement (contre 54% de femmes). Moins de la moitié, soit 49%, des hommes se sentent à l’aise pour prendre des décisions d’investissement, (contre 34% des femmes).

Psychologie des différences du comportement entre hommes et femmes dans leurs investissements.

En général, il faut PAYER pour VOIR…

Chez nous c'est GRATUIT, remplissez simplement les champs ci-dessous pour lire la suite

Loading...

En examinant la psychologie des différences d’investissement entre les hommes et les femmes, l’enquête Money Crashers a révélé que les hommes étaient deux fois plus susceptibles que les femmes (22% contre 11%) de croire que leurs rendements d’investissement battaient le marché boursier dans son ensemble.

Comportement des femmes et des hommes face aux investissements financiers.Les femmes préfèrent recourir à un conseiller professionnel.

La majorité des hommes, 59%, choisissent de gérer leurs propres investissements contre 34% des femmes. En effet, 47% des femmes déclarent préférer recourir à un conseiller professionnel, contre 27% des hommes. Quand à l’utilisation de robots-conseillers, 11% des femmes ont en eu recours contre 12% des hommes.

L’abondance de la confiance des hommes peut, en fait, conduire à un comportement d’investissement destructeur.

Comportement, femmes hommes, face aux investissements financiers.
        Photo-Bruce Mars-unsplash

La même étude indique que 73% des personnes ayant une connaissance élevée de l’investissement, hommes et femmes, étaient plus susceptibles de planifier leur retraite, contre 62% de celles ayant de faibles niveaux de connaissances. De même, 90% de ceux qui avaient des connaissances plus élevées avaient des économies d’urgence contre 78% de ceux qui avaient une faible connaissance des investissements.

Seulement 21% de ceux qui ont une connaissance élevée de l’investissement se sentaient anxieux lorsqu’ils pensaient aux finances personnelles, contre 48% de ceux qui avaient une faible connaissance de l’investissement.
Money Crashers a constaté que les hommes prennent plus de risques financiers ou ont tendance à être plus aventureux

Les femmes occupent la première place dans l’immobilier.

C’est l’occasion de revenir sur notre article: 10 bonnes raisons d’investir dans l’immobilier.

Les hommes sont plus confiants dans le commerce des actions, de l’immobilier et des obligations. Les femmes quand à elles, occupent la première place dans l’immobilier – suivies également par les actions et les obligations.

Nous avons constaté que les hommes optaient pour des actifs moins certains comme les actions‚ 21% des hommes interrogés dans l’enquête ont déclaré qu’ils étaient très confiants dans les actions comme investissement à long terme, contre que seulement 5% des femmes. Les femmes préféraient les actifs moins volatils tels que l’immobilier.

La majorité des deux sexes boursicote.

Selon l’enquête, les femmes adoptent une approche à plus long terme pour investir. En outre, les hommes «ne laissent pas leurs investissements seuls pour se développer. Ils pensent qu’ils peuvent surpasser le marché », indique l’étude.

Cela dit, une majorité des deux sexes boursicote, soit environ 74% des hommes et 51% des femmes.

La sécurité avant tout : les femmes sont également beaucoup plus axées sur la sécurité lors du choix des valeurs mobilières.
D’autres résultats ont montré que les femmes étaient plus engagées dans l’idée de l’investissement socialement responsable. Interrogées sur l’importance de la mission sociale d’une entreprise, 49% des femmes ont déclaré qu’elle était extrêmement ou très importante pour elles. Seuls 29% des hommes en ont fait écho.

Sur le même sujet, l’étude de Consorsbank.

D’autre part, une autre analyse de Consorsbank, dans laquelle les comptes et dépôts de 1,5 million de clients ont été évalués de manière anonyme.
Les hommes investissent beaucoup plus dans les titres que les femmes. 69,2% des actifs investis par les hommes à la Consorsbank sont dans des comptes de dépôt, tandis que les femmes ne sont que 56,0%. Si la part des actions dans le compte-titres est de 63,6% pour les hommes, elle n’est «que» de 55,5% pour les femmes.

Les hommes ne réussissent guère mieux que les femmes.

En conclusion, alors que les hommes exercent une activité nettement plus agressive dans la négociation de titres en prenant des risques plus élevés, ils ne réussissent guère mieux que les femmes.

Les femmes et les hommes peuvent apprendre beaucoup les uns des autres dans leurs manières d’investir.

Les femmes et les hommes peuvent apprendre beaucoup les uns des autres. Lorsqu’ils investissent, ils pourraient obtenir un succès optimal, dans les bonnes et les mauvaises phases du marché, déclare Dr. Sven Deglow, PDG de Consorsbank.

Courage pour elles, cohérences pour eux.

Les femmes pourraient développer plus de courage et profiter davantage des opportunités offertes par les valeurs mobilières. A supposer qu’au lieu de conserver beaucoup d’argent dans des comptes à vue courants aux faibles taux d’intérêt, elles explorent d’autres horizons.

Les hommes, en revanche, devraient déployer plus de calme et de cohérence lorsqu’ils prennent des décisions d’investissement. Et même avec un peu moins de courage pour prendre des risques, les investissements peuvent réussir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bienvenue dans le monde du financement participatif.

Newsletter