Paris
20°
ciel dégagé
humidité: 56%
vent: 2m/s N
MAX 24 • MIN 19
Weather from OpenWeatherMap

Banques mobiles, néo-banques; évolution ou révolution ?

Avec l’avènement d’Internet et la blockchain, les banques mobiles en ligne comme les néo-banques ont changé radicalement l’horizon des institutions bancaires. La façon dont les consommateurs gèrent leurs activités bancaires et interagissent avec leurs institutions financières va révolutionner le système.

87% des institutions financières ont lancé une application de banque mobile.

A ce jour, 87% des institutions financières dont l’actif se situe entre 50 et 15 milliards USD ont lancé une application de banque mobile. Les applications ont progressé non seulement en popularité, mais également en capacité.

La croissance substantielle du nombre d’applications de services bancaires mobiles reflète la dépendance croissante des consommateurs à l’égard des appareils mobiles. Cela montre également à quel point le canal numérique est devenu essentiel pour l’engagement des clients et la fidélisation.

Banques mobiles et néo-banques en pleine évolution.

Banques mobiles, néo-banques; évolution ou révolution

Tout d’abord,, les néo-banques ou banques mobiles sont des services financiers qui permettent de réaliser tous les services et produits bancaires accessibles essentiellement sur un Smartphone ou autres appareils connectés. La banque via internet constitue actuellement la principale composante du secteur de la banque à distance.

Certaines banques vous permettent d’avoir accès à un compte en ligne sur votre ordinateur comme Nickel, d’autres sont uniquement accessible via une application mobile comme Revolut.

Ces banques « nouvelle génération » s’appuient sur des tarifs très attractifs et sur la qualité de leur application mobile pour gérer la totalité des opérations bancaires.

Les  néo-banques sont en majorité issues de la FinTech, ces jeunes entreprises innovantes veulent révolutionner le système financier en place.

Issues de la FinTech, la révolution des néo-banques.

Ces start-up, font trembler les institutions bancaires bien encrées, par leurs innovations.

Depuis le début de l’année, les investisseurs se ruent sur le secteur de la Fintech, et en particulier sur tout se qui touche la Blockchain ou les néo-banques.

Les levées de fonds atteignent un volume de transaction dépassant les 117 milliards de dollars sur ces quelques mois.

Après le méga tour de table de la néo-banque allemande N26 en janvier dernier, 300 millions de dollars ont été capté. Quand à Monzo elle vient de lever 144 millions pour financer sa croissance après avoir attiré 2 millions de clients, en moins de quatre années d’existence.

La banque mobile américaine MoneyLion lève 100 millions de dollars pour une valorisation «proche de la licorne»

La nouvelle startup Fintech MoneyLion, se rapproche du statut de licorne.

MoneyLion dont le siège social est situé à New York, fournit aux clients des conseils financiers ainsi que l’accès à des prêts et à d’autres services. Elle vient d’annoncé avoir levé 100 millions de dollars au cours d’une nouvelle étape afin d’accélérer sa croissance sur le marché américain. MoneyLion a également levé 60 millions de dollars de capital-risque et de dettes au deuxième trimestre 2018. Au total, la startup a levé plus de 200 millions de dollars à ce jour. Son cycle actuel valorise le démarrage à près d’un milliard de dollars.

Les néo-banques sont généralement assimilées à des établissements de paiement « nouvelle génération ». Elle n’ont pas besoin de licence bancaire, issus de la FinTech et sont accessibles uniquement via un smartphone.

Par contre, la banque mobile comprend des acteurs de filiales de banque traditionnelle telle qu’EKO issu du Crédit Agricole.

Le design mobile doit refléter la simplicité et facilité d’utilisation.

Pour séduire les utilisateurs, le design mobile doit refléter la simplicité et facilité d’utilisation. Cette sensibilité a filtré dans tous les domaines, des appareils mobiles aux ordinateurs de bureau, où même ironiquement, les services bancaires par Internet.

Au cours des deux dernières années, une nouvelle norme de conception des services bancaires mobiles a vu le jour, renforçant la barre du secteur. La majorité du marché participe au prochain niveau d’excellence en matière de conception mobile la révolution est en marche.

Selon une étude récente de Juniper Research , d’ici 2021, 3 milliards de personnes dans le monde devraient effectuer leurs opérations bancaires via des plateformes numériques.

Dans l’Hexagone, KPMG a recensé 18 banques mobiles pour 2,6 millions d’utilisateurs. Cependant, trois acteurs principaux captent les 80% du marché. Ce qui ne freine pas les futures néo-banques qui prévoient de se lancer prochainement.

Dernières innovations des banques mobiles qui vont émerger.

Les innovations à la base de l’engagement de la prochaine génération de services bancaires mobiles commencent à émerger. Voici quelques-unes des nouvelles fonctionnalités introduites dans le but de mieux aider les consommateurs et les entreprises:

Bien-être financier

Aider les gens à économiser de l’argent et à planifier l’avenir n’est pas une nouveauté dans le secteur bancaire. La gestion des finances personnelles, ou GFP, est centrée sur la résolution de ce problème depuis des années. La différence aujourd’hui est que la GFP peut être intégrée à l’expérience numérique globale. Les utilisateurs veulent mieux gérer leurs finances, mais avec les modèles d’intégration précédents, c’était trop difficile à faire.

Désormais les banques auront accès à des plateformes numériques et pourront intégrer les fonctionnalités traditionnelles de GFP.

Les paiements numériques deviennent plus rapides. Venmo s’est fait un nom en aidant les gens à se payer facilement.

Revolut, vient de lancer une option Trading sur son interface.

Semblable à Robinhood aux États-Unis, cette fonctionnalité permettra aux utilisateurs d’acheter et de vendre des actions sans aucune commission. Pour l’instant, Revolut limite la fonctionnalité à 300 opérations maximum. La société a annoncé son intention de s’étendre aux actions britanniques et européennes ainsi qu’aux fonds négociés en bourse.

Déconvenue pour les utilisateur sans compte SMS.

Pour conclure, la technologie des banques mobiles n’a pas prévu un inconvénient majeur qui pénalise les consommateurs sans téléphone portable.

En effet, pour confirmer chaque opération le client doit confirmer le code reçu par SMS. Cela concerne les nouvelles exigences européennes plus strictes en matière d’authentification des paiements en ligne énoncées dans la deuxième directive services de paiement (PSD2) . Ceux-ci entreront en vigueur le 14 septembre et modifieront les processus utilisés par les banques pour réduire la fraude.

Restons optimistes, les acteurs bancaires vont surement trouver autre chose pour sécuriser les transactions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bienvenue dans le monde du financement participatif.

Newsletter