L’avenir du vaccin d’AstraZeneca suspendu.

Une réunion avec les ministres européens de la Santé va se tenir très rapidement. En effet, l’avenir du vaccin Covid-19 d’AstraZeneca semble incertain suite au nombre croissant de pays qui suspendent son utilisation. Outre cela, la suspicion de terribles effets secondaires survenus après l’application d’une première dose. Quant à l’OMS, elle examine les données et recommande que les vaccinations d’AstraZeneca Covid ne s’arrêtent pas pour l’instant.

La Commission européenne devrait dire aux ministres d’attendre que le régulateur des médicaments européen (EMA), rende son verdict jeudi et de donner suite à cette recommandation.

Selon une personne proche du dossier, la Commission tirera également la sonnette d’alarme sur des millions de doses inutilisées dans les États membres.

Les doses d’AstraZeneca gardées bien au chaud !

L’UE a reçu à ce jour, 14 millions de doses d’AstraZeneca. Sur celles-ci, livrées à l’UE, plus de la moitié, soit 8 millions, n’ont pas été administrées.

D’ici la fin de ce trimestre, AstraZeneca devra livrer 30 millions de doses, si la situation le permet.

D’après Airfinity, (centre de recherche anglais), la Commission européenne a pris l’engagement de vacciner 70% des adultes d’ici la fin septembre. Toutefois, les dernières précautions retarderont, sans aucun doute, les efforts d’au moins quelques semaines, sinon plus.

Maeva Cousin, économiste chez Bloomberg Economics, a déclaré :

Pour chaque semaine de restrictions, nous estimons que la perte économique atteint environ 3% du produit intérieur brut. Cela équivaut à près de 17 milliards d’euros pour un retard de deux semaines.

Le fait de prendre la décision de suspendre les vaccinations, risque de nuire à la perception du public.  Il faut ajouter, que ce vaccin, déjà en proie à un essai défectueux et à des déficits de production, fait face à une dispute publique avec des fonctionnaires bruxellois. Ils portent une accusation virulente comme quoi, l’entreprise viole le contrat de l’approvisionnement contractuel.

Boris Johnson défendeur inconditionnel d’AstraZeneca.

La suspension contraste avec la course positive d’AstraZeneca au Royaume-Uni, où le Premier ministre Boris Johnson se fait le champion d’une vaccination rapide et continue de juger le vaccin sans danger.

Il a déclaré lundi que l’Agence britannique de réglementation des médicaments et des produits de santé est «l’un des régulateurs les plus sévères et les plus expérimentés au monde» et ne voit «aucune raison» d’arrêter son utilisation. Le nombre de personnes qui ont reçu leur première dose a dépassé les 26 millions dans le pays.

Dernière minute, Boris Johnson a affirmé mercredi qu’il se ferait bientôt vacciner contre la COVID-19, «certainement avec le vaccin AstraZeneca», dont le gouvernement assure qu’il ne présente pas de danger pour la santé.

Anthony Harnden, vice-président du Comité mixte britannique sur la vaccination et l’immunisation, a déclaré à la BBC que les caillots de sang constatés ne sont pas révélateurs. En effet, environ 3000 caillots sanguins par mois surviennent dans la population générale du pays. Aucune correlation d’un tel diagnostic n’est lié à la vaccination. Les thromboses restent courantes avec ou sans vaccin. L’hypercoagulabité du sang peut également provenir de prédispositions génétiques.

Et pourtant, l’argent coule à flot pour AstraZeneca !

AstraZeneca lève 168 millions de dollars a Wall Street !

La startup derrière le vaccin AstraZeneca Covid-19 vient de réussir une levée de fonds de 168 millions de dollars, lors de son introduction en bourse. Cette situation va constituer une étape décisive dans les préparatifs de Vaccitech. Malgré d’être sous les projecteurs de l’OMS cette société de biotechnologie joue un rôle important contre le Covid-19.

Vaccitech est une société biopharmaceutique au stade clinique engagée dans la découverte et le développement de nouveaux immuno-thérapeutiques et vaccins pour le traitement et la prévention des maladies infectieuses et du cancer. Malgré d’être sous les projecteurs de l’OMS cette société de biotechnologie joue un rôle important contre le Covid-19.

Les investisseurs

La société Future Planet Capital, basée à Londres, a déjà investi dans la startup Vaccitech, avant les essais du vaccin. D’autre part, M&G investit 50 millions de dollars dans le démarrage du vaccin contre le coronavirus d’Oxford.

Découvrez si vous ne l’avez pas encore lu: L’incroyable empire immobilier du Vatican

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CF Maghttps://crowdfundingmagasine.com/
Passionné par les infos qu'on ne trouve pas forcément dans la presse traditionnelle, je fouille et partage.

Articles Populaires

spot_img

Plus d'articles de cet auteur

Le crowdfunding soutient les auteurs pour la publication d’un livre.

En effet, le crowdfunding peut aider les auteurs à publier un livre sans intermédiaire. Le financement participatif permet de déroger à de nombreuses méthodes de...

Facebook, Meta le nouveau nom pour détourner l’attention.

L’annonce récente de Meta Facebook n’aura pas seulement été un tournant pour Mark Zuckerberg du fait de la nature du projet, mais de ce...

Laurent Baffie finance son nouveau film grâce au crowdfunding

Le célèbre humoriste, Laurent Baffie, fait appel au crowdfunding pour financer son nouveau film.   Au détour de quelques blagues durant l’émission Les Grosses Têtes...

Ligue 1: Les investisseurs du FC Nantes font appel au crowdfunding

Le FC Nantes, fait appel au crowdfunding pour renflouer ses caisses. La question des financements des clubs sportifs demeure un sujet aussi épineux que primordial...
.tdb_header_logo { margin-right: 25px!important; } .single-post span { color:#fff!important; } .td-a-rec.td-a-rec-id-custom_ad_1.maxi.td_block_template_1 { width: 100%; } .sharedaddy.sd-sharing-enabled { display: none; }