Allégez vos impôts avec l’optimisation fiscale.

Il faut se rendre à l’évidence, malgré la volonté du gouvernement de baisser la pression fiscale, la hausse des prélèvements sociaux est passée de 15,5 % à 17,2 % en 2018.

Avez-vous pensé à alléger vos impôts avec l’optimisation fiscale ?

Bien que tout contribuable se doit de déclarer ses sources de revenu, il n’en reste pas moins qu’il peut utiliser tous les outils fiscaux mis a sa disposition. D’autre part, dès lors que la personne déclare son domicile fiscal en France, elle est imposée sur l’ensemble de ses revenus. Il en va de même pour les sources étrangères, (sauf convention particulière entre la France et le pays concerné).

Allégez vos impôts avec l’optimisation fiscale.

Tout d’abord, la Définition de l’optimisation fiscale.

L’optimisation fiscale est l’utilisation des asymétries du droit fiscal de différents pays ou régimes (régimes dérogatoires, utilisation de niches fiscales…). Afin de réduire le montant de l’imposition tout en respectant les obligations fiscales de son pays. Ce n’est pas une dissimulation de revenue, à distinguer de la fraude fiscale.

L’optimisation fiscale englobe de nombreuses facettes différentes, notamment:

  • le calendrier des revenus et des achats (et autres dépenses),
  • la sélection des investissements et des types de régimes de retraite, ainsi que
  • le statut des dépôts et les déductions communes.

Les tactiques d’optimisation utilisent 4 techniques principales :

  • l’application des redevances,
  • l’utilisation des prix de transfert (prix de cession de biens ou de services échangés au sein d’un même groupe)
  • la planification des charges financières
  • l’implantation dans un pays offrant un régime avantageux.

Tout d’abord,  le montage doit respecter les lois fiscales en vigueur en France, sans outrepasser la réalité économique du contribuable.

Afin de ne pas tomber dans des abus de droit, il faut bien décerner les objectifs dans l’optimisation fiscale.

Définitions relatives: planification fiscale et optimisation fiscale.

L’optimisation fiscale:

L’optimisation fiscale implique de rechercher et d’identifier les cadres juridiques et organisationnels offrant le niveau de taxation le plus bas possible pour une entreprise ou un particulier.

La planification fiscale:

La planification fiscale implique l‘analyse de la situation financière d’une entreprise et prévoit d’intégrer la fiscalité de la manière la plus efficace.

La différence entre planification fiscale et optimisation fiscale.

Allégez vos impôts avec l’optimisation fiscale.L’optimisation fiscale n’est pas seulement un concept plus large que la planification fiscale, mais c’est aussi l’étape suivante. Au départ, un homme d’affaires étudie le type d’impôts à payer et les endroits où il devra payer. Il les planifie ensuite, puis les optimise. Quand on parle d’impôts, l’optimisation est la minimisation.

Au cours des cinq dernières années, le terme «optimisation fiscale» a considérablement évolué vers une perception du comportement moins honnête. Dans le même temps, la «planification fiscale» est généralement considérée uniquement comme faisant partie de la planification financière d’une entreprise.

Toutefois, si l’on examine l’historique de la signification des deux termes, on constate qu’il n’y a pas de grande différence entre les deux.

Dans le domaine plus vaste de la planification financière, les individus doivent garder à l’esprit plusieurs étapes. Ces étapes comprennent la détermination de vos objectifs, la protection de votre actif, la planification de votre retraite, et bien plus encore.

Dans ces étapes se trouve la planification fiscale. En termes simples, la planification fiscale veille à ce que vous évaluez à combien votre revenu et vos gains en capital seront imposés.

Un plan fiscal, le plus soucieux de l’esprit financier des particuliers!

optimisation fiscaleL’analyse de votre situation financière ou de votre plan en termes d’impôts s’appelle planification fiscale. Le plan fiscal le plus soucieux de l’esprit financier des particuliers est d’assurer leur efficacité en utilisant leur plan financier pour choisir des investissements fiscalement avantageux et des décisions dynamiques.

La planification fiscale est une partie très importante d’un plan financier. Donc, elle réduit les impôts à payer et permet d’économiser le plus possible pour votre retraite et l’atteinte de vos objectifs.

Pour conclure, comme pour la planification financière, la planification fiscale doit être approfondie. Les étapes consistent à déterminer vos objectifs et à commencer tôt, à évaluer votre obligation fiscale, à examiner votre niveau de risque, et bien plus encore.

Enfin, se faire épauler par un conseiller financier ou en patrimoine serait judicieux.

A moins d’être un expert fiscal, ne faites pas ça tout seul. Si vous essayez d’optimiser vous-même vos impôts, il se peut que vous manquiez certaines des déductions fiscales que vous ignorez peut-être.

Il y a tellement de façons d’optimiser vos impôts, qu’il s’agisse d’un particulier ou d’une entreprise.

De la même manière, toutes les stratégies d’optimisation fiscale ne peuvent convenir à tout le monde.

Maintenant que vous comprenez l’idée générale de la planification fiscale, vous pouvez mieux comprendre en quoi l’optimisation fiscale est différente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bienvenue dans le monde du financement participatif.

Business

Newsletter