Le mystérieux plantage d’OVH cloud, juste avant son introduction en Bourse

Le plantage d’OVH cloud, principal fournisseur français d’hébergement de sites internet, a rendu inaccessible des milliers de sites internet. De plus, la panne a affecté le Backbone mondial. Décidément, cet accident tombe comme un cheveu dans la soupe, à deux jours de son introduction en Bourse.

Les investisseurs, encore dans le doute, s’interroge sur l’opportunité d’acheter des titres OVH.

mystérieux plantage d’OVH
mediamodifier Pixabay

Le plantage d’OVH cloud, est-ce une erreur humaine?

Après une panne de plus d’une heure, les services semblent revenir lentement. Le plantage a commencé vers 7h00 UTC, avec une erreur de reconfiguration de maintenance.

Suite à une erreur humaine lors de la reconfiguration du réseau sur notre DC vers VH (US-EST), nous avons un problème sur l’ensemble du Backbone. Nous allons isoler le DC VH puis réparer la configuration. » a déclaré Octave Klaba, fondateur d’OVH.

La panne a également fait tomber la page d’état d’OVH cloud et entrainé une coupure du réseau Backbone mondial.

Il a ajouté: Ces derniers jours, l’intensité des attaques DDoS a considérablement augmenté. Nous avons décidé d’augmenter notre capacité de traitement DDoS en ajoutant de nouvelles infrastructures dans notre DC VH (US-EST). Une mauvaise configuration du routeur a provoqué l’échec de le réseau. » Cette semaine, Microsoft Azure a déclaré qu’il avait atténué la plus grande attaque DDoS au monde sans impact sur les services – survivant à une attaque de trafic de 2,4 Tbps.

Le Backbone se traduit par colonne vertébrale ou épine dorsale. Dans ce cas, il désigne le cœur d’un réseau informatique. C’est un réseau principal par lequel transitent les données des clients d’Internet. Il contrôle le schéma de connexion central d’un système plus complet et plus performant. En somme, il constitue le centre névralgique d’un réseau à haut débit.

Plantage d’OVH à répétition.

Le 10 mars de cette année, le data center SBG2 d’OVHcloud à Strasbourg a subit un incendie qui a également endommagé SBG1. L’incendie s’est déclaré peu après minuit, mercredi matin, et a mis six heures à être maîtrisé, avec plus de 100 pompiers sur les lieux. Le centre de données SBG2 de cinq étages et 500 m² a été détruit, tandis que SBG1 a été sérieusement endommagé. SBG3 et SBG4 ont été protégés par les pompiers.

L’incendie ravageur coûte plus de 100 millions d’euros.

OVHcloud a abandonné ses efforts pour redémarrer le data center SBG1 de Strasbourg. Après qu’un deuxième incendie de moindre envergure ait provoqué de la fumée dans une salle de batteries vendredi soir, l’opérateur de cloud français a annoncé qu’il ne redémarrerait pas SBG1. Au lieu de cela, il déplacera les serveurs de SBG1 vers d’autres centres de données OVH sur le site de Strasbourg et ailleurs, et concentrera ses efforts sur le redémarrage des deux autres centres de données sur place, SBG4 et SBG3. L’incendie dévastateur, qui a démarré dans un onduleur, a ravagé SBG2 et a entraîné la mise hors ligne de l’ensemble du site. Les clients ont perdu certaines des données, mais OVHcloud espère qu’une grande partie pourra éventuellement être reconstruite.

L’incendie de Strasbourg a touché quelque 65 000 clients, dont beaucoup ont perdu des données et des affaires. Cet incendie aurait coûté à l’entreprise plus de 105 millions d’euros (122 millions de dollars).

L’entrée en bourse menacée après le plantage d’OVH cloud.

La première cotation de l’offre aura lieu vendredi 14 octobre. Une fourchette indicative du prix de l’offre démarrera entre 18,50 euros et 20 euros par action. Ce qui ferait ressortir une valorisation entre 3,5 et 3,75 milliards de dollars.

Les actions OVH se négocieront à Paris à compter du 19 octobre.

Quelques jours avant le plantage d’OVH, le champion français du cloud espérait lever 350 millions d’euros (et non plus jusqu’à 400 millions d’euros comme évoqués en septembre).

OVH cloud, phare de l’entreprenariat français fait parti des principaux fournisseurs de services européens de cloud computing. L’entreprise familiale créée par Octave Klaba a vu le jour en 1999. A quarante ans, ce jeune entrepreneur français est devenu milliardaire. Pour atteindre la place de leader européen, le groupe s’étend sur 12 sites : en Europe, en Amérique du Nord, à Singapour et en Australie. Avec son parc impressionnant de plus de 400 000 serveurs OVH peut proposer trois principales offres de cloud.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CF Maghttps://crowdfundingmagasine.com/
Passionné par les infos qu'on ne trouve pas forcément dans la presse traditionnelle, je fouille et partage.

Articles Populaires

spot_img

Plus d'articles de cet auteur

Le crowdfunding soutient les auteurs pour la publication d’un livre.

En effet, le crowdfunding peut aider les auteurs à publier un livre sans intermédiaire. Le financement participatif permet de déroger à de nombreuses méthodes de...

Facebook, Meta le nouveau nom pour détourner l’attention.

L’annonce récente de Meta Facebook n’aura pas seulement été un tournant pour Mark Zuckerberg du fait de la nature du projet, mais de ce...

Laurent Baffie finance son nouveau film grâce au crowdfunding

Le célèbre humoriste, Laurent Baffie, fait appel au crowdfunding pour financer son nouveau film.   Au détour de quelques blagues durant l’émission Les Grosses Têtes...

Ligue 1: Les investisseurs du FC Nantes font appel au crowdfunding

Le FC Nantes, fait appel au crowdfunding pour renflouer ses caisses. La question des financements des clubs sportifs demeure un sujet aussi épineux que primordial...
.tdb_header_logo { margin-right: 25px!important; } .single-post span { color:#fff!important; } .td-a-rec.td-a-rec-id-custom_ad_1.maxi.td_block_template_1 { width: 100%; } .sharedaddy.sd-sharing-enabled { display: none; }