C’est la fin de uTip, plateforme de crowdfunding pour créateurs de contenus

Réputée en France et même dans toute la sphère francophone, Utip avait su se faire une place de choix parmi les prestataires de crowdfunding en France. Pourtant, à la surprise générale, celle-ci aura pris fin le 4 avril après avoir été très rapidement placée en liquidation judiciaire.

Remarquablement bien cotée, très utilisée par de nombreux créateurs de contenus en France, Utip prend fin pour des raisons qui tiennent à ses partenariats, et non pas à l’absence de viabilité de son projet.

La fin de uTip en avril 2023


La plateforme uTip a pris fin très exactement le 4 avril 2023.
Notamment après avoir été placé en liquidation judiciaire le mois suivant. Un délai a été accordé pour que les nombreux investisseurs de la plateforme puissent retirer leurs avoirs et s’essayer au crowdfunding sur d’autres plateformes.

La chute d’uTip a surpris d’autant plus que rien ne laissait attendre qu’elle puisse connaître un pareil destin. Encore florissante il y a peu, l’entreprise uTip ne demandait qu’à s’épanouir davantage au milieu d’une demande d’investissement qui était sans cesse croissante depuis sa création.

Cependant, des aléas liés à un désaccord malencontreux entre la plateforme et ses partenaires.

En général, les plateformes de crowdfunding restent dépendantes des prestataires de paiement

Les plateformes de financement participatif (crowdfunding) ont généralement besoin des prestataires de paiement. Notamment pour traiter les transactions financières entre les contributeurs et les porteurs de projet.

la faillite d’Utip a surprisEn effet, ces plateformes agissent en tant qu’intermédiaires entre les deux parties et leur rôle consiste notamment à sécuriser les paiements en ligne. De plus, elles gèrent les transferts de fonds en fournissant des rapports financiers aux porteurs de projet. En outre, elles doivent s’assurer de leur fiabilité, de leur sécurité et de leur conformité aux réglementations en vigueur.

Cependant, cette dépendance peut également présenter certains risques pour les plateformes de financement participatif. Notamment en cas de défaillance ou de faillite du prestataire de paiement. Dans ce cas, les fonds collectés pourraient rester bloqués ou perdus, ce qui pourrait nuire à la réputation de la plateforme et à la confiance des utilisateurs.

Son prestataire de paiement MangoPay fait chuter uTip.

Afin de pouvoir garantir les paiements sur Internet, uTip s’était associé à MangoPay, une filiale numérique rattachée au Crédit Mutuelle. La plupart des plateformes de crowdfunding, en effet, ne garantissent pas elles-mêmes le procédé technique permettant aux investisseurs et créateurs de contenus d’envoyer et de recevoir de l’argent. Cela nécessite en effet un encadrement avec des institutions financières, généralement liées à des banques, afin que les paiements se déroulent sans encombres.

L’inconvénient étant que les plateformes de financement participatif dépendent de ces prestataires de paiements. Dès lors où ceux-ci décident de se retirer de l’affaire, alors, le crowdfunding n’est plus possible.

C’est précisément ce qui est arrivé à uTip. MangoPay a en effet rompu son partenariat avec la plateforme de crowdfunding liée avec un contrat. De là, uTip ne pouvait plus du tout fonctionner. Ensuite, sans pouvoir trouver un nouveau prestataire de paiement dans les plus cours délais, sa fin était inéluctable.

Utip : une plateforme de crowdfunding française disparaît pour une «erreur de modération»

Bien qu’un contrait liait MangoPay à uTip, celui-ci fut déclaré nul dès lors où les autorités de uTip avaient enregistrés une infraction. En effet, ile contrat stipulait que tout projet interdit aux moins de 18 ans était supposé proscrit par la réglementation. Or, certains de ces projets ont prospéré sur uTip du fait d’une « erreur de modération » d’après les décisionnaires.

Les excuses formulées ne suffirent pas à convaincre MangoPay qui, dans son droit, a alors décidé d’abandonner Utip. Mettant ainsi fin à l’existence d’une des plus conséquentes plateformes de financement participatif francophone. Ses investisseurs, cependant, ont trouvé depuis, une myriade de concurrents qui, en France comme ailleurs, ne manquent pas.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CF Maghttps://crowdfundingmagasine.com/
Passionné par les infos qu'on ne trouve pas forcément dans la presse traditionnelle, je fouille et partage.

Articles Populaires

FORMATION POWER FISCALITÉ

spot_img

Plus d'articles de cet auteur

La récente débâcle de Synapse secoue l’industrie Fintech

Synapse, autrefois un pilier de la fintech mondialement reconnu et désigné par CNBC comme l'une des meilleures sociétés Fintech en 2023, se retrouve aujourd'hui...

La start-up d’IA H annonce une levée de fonds spectaculaire de 220 millions de dollars

Il n’est pas fréquent d’entendre parler d’un tour de table supérieur à 10 millions de dollars. H, une startup basée à Paris et anciennement...

La gestion de patrimoine automatisée assistée par des Robo-advisors

Les Robo-advisors réinventent la gestion de patrimoine. Dans le monde de la finance, une mutation fulgurante est en marche, portée par l'essor des technologies...

La transformation technologique accélère la mondialisation dans le financement participatif

Dans un monde où la transformation technologique redessine constamment les contours de notre quotidien, le domaine financier n'est pas en reste. Au cœur de...
.tdb_header_logo { margin-right: 25px!important; } .single-post span { color:#fff!important; } .td-a-rec.td-a-rec-id-custom_ad_1.maxi.td_block_template_1 { width: 100%; } .sharedaddy.sd-sharing-enabled { display: none; }