Paris
7°
couvert
humidité: 70%
vent: 4m/s NNO
MAX 5 • MIN 5
Weather from OpenWeatherMap

Lendix: les projets italiens

Lendix lance ses premiers projets italiens!

Quatre mois après le lancement des premiers projets en Espagne,  Lendix rend accessible le prêt participatif aux entreprises italiennes.
Lendix, numéro 1 des plateformes européennes de prêt aux PME, lance aujourd’hui ses premiers prêts en Italie, ouverts à l’ensemble de la communauté internationale de Lendix.

Lendix: les projets italiens

Ces premiers prêts italiens illustrent bien la variété d’entreprises que Lendix peut servir (de par leur secteur, taille et localisation géographique) ainsi que la typologie diversifiée de projets (montant, durée et type de besoins) qui peuvent être financés sur la plateforme.
Les deux premiers projets sont :

 

• Une PME spécialisée dans les télécommunications et basée dans le Nord de l’Italie,
souhaitant emprunter 500 000 € sur 24 mois pour financer l’ouverture de nouveaux
points de vente.
• Une TPE spécialisée dans les énergies et basée dans le Sud de l’Italie, souhaitant
emprunter 63 000 € sur 60 mois pour financer le renouvellement de la distribution
de carburant dans sa station service.

A ce jour, les entreprises italiennes peuvent accéder à une nouvelle source de financement pour se développer. Au-delà de proposer un processus rapide, simple et efficace, nous ne demandons aucune garantie personnelle ni caution personnelle au dirigeant. Ce projet de télécommunications représente en Italie le plus gros projet financé via le crowdlending à ce jour”, commente Sergio Zocchi, CEO de Lendix Italia.

“Après la France et l’Espagne, l’Italie est le troisième pays dans lequel Lendix est pleinement opérationnel, tant pour les prêteurs que pour les emprunteurs. Notre objectif est de créer un leader du prêt aux PME en Europe Continentale”, ajoute Olivier Goy, fondateur de Lendix.

Lendix: Communiqué de presse.

Pour aider à comprendre, il faut citer un article remarquable de l’OCDE, qui résume partiellement l’économie des entreprises italiennes.

Le système financier italien a réussi à mieux résister à la « première vague » de la crise que la plupart des pays européens de référence. Les banques en ont surtout subi les effets du côté du financement, en raison des fortes tensions affectant les marchés interbancaires. La réglementation bancaire et son application pratique ont contribué pour une part importante à ce résultat. En amenant les établissements de crédit à adopter une attitude relativement prudente, certaines caractéristiques spécifiques de l’économie du pays, comme la taille relativement plus petite des entreprises et le faible endettement des ménages, ont également joué un rôle. Néanmoins, certaines de ces mêmes caractéristiques qui ont protégé les banques italiennes de la première vague de la crise risquent de les exposer aux conséquences de la récession. Les autorités italiennes et la Banque centrale européenne ont réagi promptement pour que le système bancaire puisse disposer de liquidités suffisantes. Les tensions sur les marchés interbancaires se sont sensiblement apaisées ces derniers mois. Un plan de recapitalisation des établissements de crédit, bien que moins urgent que dans d’autres pays, a été élaboré assez tardivement.

Et pourquoi pas des fonds d’investissement privés?

A suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bienvenue dans le monde du financement participatif.

Newsletter