Paris
18°
ciel dégagé
humidité: 68%
vent: 3m/s NNO
MAX 18 • MIN 17
Weather from OpenWeatherMap

WhatsApp change la donne sur les transferts.

WhatsApp change la donne sur les transferts

WhatsApp change la donne sur les transferts, afin d’enrayer les diffusions intempestives de Hoax.

Lors d’un événement spécial à Jakarta en Indonésie, Facebook, propriétaire du service de messagerie WhatsApp, a déclaré limiter les transferts entre utilisateurs, ce qui va changer complètement la donne sur les transferts.

Jusqu’à présent, un utilisateur de WhatsApp pouvait transférer un même message à 20 personnes ou a plusieurs groupes.

Cette fois-ci, WhatsApp va restreindre globalement le nombre de transferts qu’un utilisateur pourra effectuer sur le même message. Ce changement drastique intervient pour déjouer et combattre les Fake news (désinformation) et les Hoax (canular informatique), qui empoisonnent l’atmosphère de la messagerie.

Pourquoi WhatsApp change la donne sur les transferts?

Cette mesure mise en place par WhatsApp vient après une triste histoire de rumeurs. La propagation d’un Fake News sur les médias sociaux aurait conduit à des meurtres et à des tentatives de lynchage en Inde au mois de juillet dernier.

Pourquoi WhatsApp change la donne sur les transferts?Lors d’un événement organisé à Jakarta, la vice-présidente des programmes politiques et des communications chez WhatsApp, Victoria Grand, a déclaré:

Nous imposons aujourd’hui une limite de cinq messages dans le monde entier!

Plutôt, l’année dernière, WhatsApp expliquait lors d’un interview:

Nous construisons WhatsApp comme une application de messagerie privée, simple et sécurisée qui permet de communiquer avec des amis et de la famille. Si nous réalisons des ajouts, nous sommes aussi attentifs à conserver ce caractère aimé par nos utilisateurs. 

De toute évidence, WhatsApp, qui compte environ 1,5 milliard d’usagers, tente de trouver un moyen de mettre fin à l’utilisation abusive de l’application. Alors que la plateforme était fréquemment utilisée pour diffuser de Fake news, (des photos manipulées, des vidéos sans contexte ainsi que des canulars audio), sans aucun moyen de surveiller leur origine ou leur portée.

Il faut souligner que le cryptage de bout en bout de l’application permet aux utilisateurs, d’échanger des textes, des photos et des vidéos au-delà du contrôle de vérificateurs.

Carl Woog, le chef des communications de WhatsApp, a déclaré à Reuters :

WhatsApp s’engage à lancer une mise à jour pour activer la nouvelle limite de transfert, à compter de lundi en Inde. L’actualisation sera ultérieurement disponible pour tous les autres pays .

En conséquence, vous ne pourrez donc plus transférer un message plus de cinq fois sans être bloqué par WhatsApp. Il faudrait vérifier si le copier/coller n’est pas aussi censuré.

Exemple d’un nouveau et dangereux Hoax qui sévit sur les réseaux :

WhatsApp change la donne sur les transferts- Fake news


Arnaque sur WhatsApp et Facebook.

Attention à la fausse offre promotionnelle de Carrefour:

Carrefour offre à tous un bon gratuit de 250 euros pour célébrer leur 61eme anniversaire.

Si vous avez reçu ce message sur WhatsApp ou Facebook, ne cliquez pas sur le lien qui vous est proposé.

Attention, après les parcs d’attraction et les compagnies aériennes la semaine dernière, nouvelle arnaque en cours sur WhatsApp et Facebook aux couleurs de Carrefour, prévient le compte Twitter Cybermalveillance.gouv.fr.


Petit rappel historique de WhatsApp.

Les fondateurs de WhatsApp, Brian Acton et Jan Koum, ont signé le plus gros contrat Internet de la décennie. Pour 19 milliards de dollars Facebook rachète la startup WhatsApp en 2014.

Ces deux anciens ingénieurs ont créé en 2009 une application qui va révolutionner la planète pour remplacer le SMS coûteux, avec un système de messagerie instantanée via Internet et via les réseaux mobiles.

Pour conclure, 65 milliards d’échanges de messages sur WhatsApp au quotidien. 1,5 milliard d’utilisateurs dans le monde, deux fois plus qu’à l’époque de son rachat par Facebook.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bienvenue dans le monde du financement participatif.

Newsletter