Crowdlending vs crowdfunding quelles différences ?

Crowdlending et crowdfunding, voici deux termes très à la mode en termes d’investissement et de financement.

Pour commencer, parlons de leurs différences. Il est très fréquent de rencontrer des personnes qui confondent les deux termes. Nous pouvons convenir qu’il s’agit de deux façons différentes d’obtenir de l’argent pour vos projets. Cependant, la façon de le faire diffère grandement de l’un à l’autre.

Types de financement participatif.

Tout d’abord, il faut savoir qu’il existe deux formes de financement participatif.

Le premier est le don à un projet, généralement de manière désintéressée. Ce n’est donc pas considéré comme un investissement.

L’autre voie se rapproche plus au crowdlending. C’est un crowdfunding dans lequel vous investissez une certaine somme d’argent pour obtenir un pourcentage de participation au projet. Ou, aussi, vous pouvez proposer un prêt qui sera ensuite récupéré avec un taux d’intérêt.

Le financement participatif en actions est probablement le type de financement participatif qui nécessite une analyse plus approfondie lors de l’évaluation des risques potentiels qu’il comporte. L’investisseur n’entrera dans le projet que pour obtenir un avantage économique, donc si le plan ne donne pas de résultats, vous risquez de perdre tout votre investissement.

La seule façon de récupérer l’argent que vous avez investi, sans qu’il soit nécessaire que le projet soit un succès, est de vendre notre participation à une autre personne ou entité.

Prêt participatif ou Crowdlending.

- Annonce -

Le prêt participatif prend la forme de prêts d’argent à un projet ou à une personne. On parle d’un prêt financé par des capitaux privés et collectivement. Ce prêt sera remboursé à hauteur des versements à effectuer. En plus du capital reçu à rembourser, le taux d’intérêt convenu s’ajoute en fin de parcours.

Le financement le plus similaire qu’une banque puisse faire ressemble au prêt participatif. Seulement au lieu d’une institution bancaire ou financière, c’est une personne privée ou une entreprise qui décide de prêter l’argent. Toujours avec les conditions fixées par les deux parties.

L’argent reviendra au préteur plus les intérêts. La personne qui prête l’argent n’aura pas accès aux bénéfices du projet. Il ne perd pas non plus, dans un premier temps, si le plan ne fonctionne pas comme ses créateurs l’attendent.

Les deux formes de financement participatif vont servir, dans la plupart des cas, dans des nouveaux projets.

Cependant, le crowdlending reste le plus approprié pour les projets qui ont déjà une solvabilité économique, mais ne veulent pas ou ne peuvent pas accéder aux prêts bancaires.

- Annonce -

Ainsi, lorsque l’on parle de crowdfunding et de crowdlending, il est important d’être conscient que ce sont deux formes de financement très différentes.

Crowdfunding – Financement participatif

Les deux termes les plus ressemblants sont le crowdlending et le crowdequity.

Dans le crowdfunding, le risque est considéré comme très élevé, car nous ne pourrons récupérer notre argent que si le projet dans lequel nous avons investi se déroule bien.

Dans le cas du crowdlending, le risque peut être moindre. Les paiements convenus se verront reçus dans le délai estimé. Sauf dans le cas où le projet a des résultats désastreux et que les responsables ont des problèmes financiers vraiment inquiétants, nous serons toujours remboursés.

Les avantages du crowdlending vs crowdfunding

crowdlending ou crowdfunding que choisir ?
crowdlending ou crowdfunding que choisir ?

Surtout dans le cas du crowdlending, les avantages sont étroitement liés au taux d’intérêt. Ils se connaissent donc au moment où la relation s’établit.

Dans le cas du financement participatif, les bénéfices dépendent du succès du projet dans lequel nous avons investi. Cela fait vraiment partie de l’actionnariat de celui-ci.

Crowdlending vs crowdfunding, garanties.

Dans le cas du crowdfunding, les garanties n’existent pas. L’investisseur doit toujours se fier à sa propre intuition et à l’analyse du projet pour connaître la rentabilité qu’il peut apporter. Évidemment, les bonnes analyses offrent de bonnes perspectives. Comme pour tout investissement, être bien conseillé est toujours une bonne idée.

En crowdlending, cela dépend des conditions qui ont été fermées au début de la relation, lors de la signature du contrat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CF Maghttps://crowdfundingmagasine.com/
Passionné par les infos qu'on ne trouve pas forcément dans la presse traditionnelle, je fouille et partage.

Articles Populaires

FORMATION POWER FISCALITÉ

spot_img

Plus d'articles de cet auteur

WE DO GOOD : La start-up française de financement en royalties

La start-up française WE DO GOOD spécialisée dans financement en royalties. Le financement participatif est sûrement une très intéressante innovation. Mais est-il vraiment à...

La mascotte des J.O 2024 à Paris, fabriquée en France grâce au financement participatif .

He oui, la mascotte des J.O 2024 à Paris a trouvé des fonds, via le crowdfunding, pour sa fabrication.  Les Phryges, ont déjà fait verser...

Zeste.coop, une plateforme de financement participatif dédiée aux projets écologiques

Il existe de nombreuses plateformes de crowdfunding, mais Zeste.coop dédiée aux projets écologiques fait la différence. Zeste.coop : de quelle plateforme s’agit-il ? Zeste.coop est une...

L’immobilier à Dubaï : vraie ou fausse bonne idée ?

Envisagé par de plus en plus d’investisseur, la question de l’immobilier à Dubaï partage ceux qui analysent le marché. Pourquoi penser à l’immobilier à Dubaï? [youtube...
.tdb_header_logo { margin-right: 25px!important; } .single-post span { color:#fff!important; } .td-a-rec.td-a-rec-id-custom_ad_1.maxi.td_block_template_1 { width: 100%; } .sharedaddy.sd-sharing-enabled { display: none; }