Paris
21°
orage
humidité: 44%
vent: 6m/s SO
MAX 22 • MIN 19
Weather from OpenWeatherMap

Le Crowdfunding s’attaque au monde de la justice

Le Crowdfunding s’attaque au monde de la justice

Nombreux sont ceux qui souhaiteraient porter plainte contre un tiers ou contre une grande société et qui n’ont malheureusement pas les moyens financiers pour les attaquer en justice. Afin que la justice ne soit plus réservée qu’aux riches, un groupe de jeunes avocats australiens a eu l’idée de créer une plateforme de crowdfunding pour aider ceux qui n’ont pas forcément les fonds pour se payer un avocat.

Le Crowdfunding s’attaque au monde de la justice pour aider les démunis.

Amni est arrivée en Australie en 2012 après avoir quitté la Somalie et avoir passé des années dans un camp de réfugiés au Kenya. Après un long périple, elle a enfin pu retrouver sa mère en Australie, mais sa fille Ganat, et son compagnon Tacha ont été forcés de rester au Kenya. Amni rêve que sa famille la rejoigne mais pour l’instant cela reste impossible. En effet, une demande de visa coûte 6000 $, somme considérable pour cette réfugiée.

Le Crowdfunding justice pour Amni
Le Crowdfunding justice pour Amni

C’est la première histoire qui a été publiée sur Lawfunder.org, un nouveau site de crowdfunding australien qui vise à rendre justice dans un système juridique compliqué.

Sean Roche, diplômé en droit,  assistant a  un événement caritatif, a eu l’idée de fonder Lawfunder. «C’est ainsi que je me suis rendu compte que beaucoup de personnes n’ont pas accès au monde de la justice » dit-il.

Alors que Roche traversait  Brisbane pour réunir des fonds pour le centre juridique de la communauté locale, il a pensé que le crowdfunding pour les cas individuels pourrait se révéler plus efficace que les grandes collectes de fonds. «Les gens sont plus susceptibles de faire un don pour soutenir des causes individuelles spécifiques sur lesquelles ils auront une influence directe , plutôt que de donner pour une cause générale. »

Connaissant des diplômés en droit qui luttaient pour se faire une place sur le marché du travail, Roche s’est mis à envisager le développement de Lawfunder. «Je me suis dit que cela pourrait être intéressant de les mettre en relation avec  des personnes qui ont besoin d’un avocat », explique Roche.

Le Crowdfunding n’est pas un concept nouveau en Australie, mais Lawfunder comporte quelques nouveaux aspects pour les amateurs de financement. Certains cas suivent un modèle de don traditionnel, mais il existe aussi une option de placement.

Roche donne un exemple hypothétique d’essayer de poursuivre une société géante. Une petite entreprise familiale pourrait avoir une demande forte, mais «la société géante pourrait dire« défendre cette revendication nous coûtera 100.000 dollars, si l’entreprise familiale ne peut pas mettre en place $ 100,000 à la cour comme une garantie pour couvrir nos coûts dans le cas que nous défendons avec succès la demande alors l’affaire ne devrait pas être traduit en justice ‘», dit Roche.

Voilà où le modèle d’investissement entre en jeu. Un plaignant pourra donc avoir accès au monde de la justice, grâce à une levée de fonds par crowdfunding et qui assurera un rendement équitable aux investisseurs. Donc, chacun y trouvera son compte.

David contre Goliath

 

Le Crowdfunding s’attaque au monde de la justice
Le Crowdfunding s’attaque au monde de la justice

Ce modèle d’investissement, selon Roche, est « une façon de cibler les investisseurs potentiels avec une conscience sociale. Ils reçoivent toujours un taux de rendement attractif, mais investissent dans des «cas de type David et Goliath qui méritent d’être défendus et bien que la personne n’a pas les fonds nécessaires pour se rendre au tribunal ».

Alors qu’il est encore tôt pour que le crowdfunding rentre dans le système juridique australien, il pourrait néanmoins changer la façon dont les gens interagissent avec la loi.

Et bonne nouvelle, grâce à Lawfunder, la campagne d’Amni a été entièrement financée quelques jours avant la date de clôture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue dans le monde du financement participatif.

Newsletter